Feneu (49)

Anecdotes

Feneu village paisible ? Certes... mais si vous saviez le nombre d'événements heureux et malheureux qui s'y sont déroulés au fil des siècles ! .
En voici un

Leçon de courage :

Cette histoire a peut-être été rapportée dans un Bulletin Municipal ancien.. qu'on me le pardonne... mais j'ai pensé le reproduire pour raviver la mémoire des plus anciens Fanouins (qui évoqueront leurs souvenirs avec les personnes citées) et donner un témoignage de notre histoire aux nouveaux habitants....

Il s'agit d'un article retrouvé par une habitante de Feneu dans un journal de 1949 !!!

Le titre était ainsi libellé :

" A Feneu .. Grâce au courage de deux passants ....Un baigneur en difficulté est sauvé "

Voici le fait :

Mercredi après-midi, M. Paul Albert (il était aussi secrétaire de mairie sous l'occupation allemande et ce moment ainsi que l'épisode de la libération de Feneu pourraient faire l'objet d'une autre longue histoire...), instituteur public, se trouvait sur les bords de la Mayenne, au lieu dit Sautré, lorsqu'il aperçut un baigneur qui, ayant perdu pied, se débattait dans l'eau et allait couler.

N'écoutant que son courage, il se jeta à l'eau tout habillé pour lui porter secours, mais entravé dans ses vêtements, il éprouvait les plus grandes difficultés à le ramener au bord. C'est alors que le jeune Jean Coquery vint lui donner la main et à deux, ils furent assez heureux pour le ramener sur la berge.

Il convient de louer tout particulièrement MM. Albert et Coquery qui, par leur promptitude et leur courage, ont réussi à sauver ce baigneur.

Toujours dans le même journal... la même année...

Vous pouvez découvrir qu'en ce temps là, on savait déjà s'amuser à Feneu (voir la photo de l'article). L'article conviait les Fanouins à la « Grande fête champêtre au Port-Albert ».

Faisant suite à l'importante manifestation du dimanche 26 juin, il en est une qui ne manquera pas de retenir les suffrages unanimes de toute la région : c'est l'importante fête champêtre au Port-Albert etc...

Vous constatez l'étendue de la renommée du village à l'époque !!

Pour cette réjouissance, on redoutait le mauvais temps et on proposait : la musique de Feneu (nous avons maintenant notre chorale !), un défilé de chars (avec sa reine et ses demoiselles d'honneur -toutes du village- ndlr ) « un concours de natation, de water-polo, courses de bateaux ( était-ce l'ancêtre ou les prémices de notre triathlon ?? ), défilé de bateaux fleuris » sans oublier aussi les célèbres courses de chevaux dont la tradition se perpétue sur l'hippodrome du Lion d'Angers.

Extrait du bulletin municipal de janvier 2010 - narré par Sylvie Michel-Valette


Liste des liens de la page