Accueil S'abonner au fil RSS English
Histoire de Feneu

En images

Histoire de Feneu

La petite tribu vivant de la pêche et de la chasse a connu quelques turbulences avec l'arrivée des Romains. La construction d'une voie romaine devait assurer le développement de Feneu. L'action des moines défricheurs et le rôle des seigneurs qui se succédèrent sur son territoire, transformèrent le village au fil des siècles. .

­Les origines de Feneu se perdent dans la nuit des temps et la profondeur de la forêt celtique.

Un demi-siècle avant Jésus-Christ, la terre de Feneu était peuplée de tribus gauloises se rattachant à la race des Andes établie sur l'Anjou actuel.

La population du village fut surprise par l'arrivée des services du génie Romain qui voulaient tracer une voie romaine reliant Angers (Julio Magus) au Lion d'Angers. Ce travail amena sur ces lieux quelques commerçants, des forgerons, des bourreliers…

De ce passage des Romains, il ne reste qu'une trace d'importance : le nom de FENEU. Les Romains bâtirent un petit temple à l'emplacement de l'église actuelle, qui se disait en bas latin : « Fanum ». Ce nom se transforma au cours des siècles en Feneu. L'occupation des Romains dura environ 500 ans.

Puis, après les Romains, ce furent les invasions barbares. En 845 : invasion des Normands. A ce moment-là, Feneu prenait un certain développement ; des moines défrichèrent la forêt et firent apparaître des terres qui sont exploitées aujourd'hui.

Des sarcophages découverts en 1998 sur des terres situées près de La Mayenne, à 2 km du château de Sautré, seraient datés entre le Ve et le IXe siècle. Leur construction était de 3 types différents : plaque d'ardoise, falun, compact, pierre de tuffeau.

La « Grande Guerre » par la mobilisation, vida la campagne de son monde paysan.

Le village a aussi connu l'arrivée des Allemands avec quelques événements dramatiques.

Feneu a laissé des traces dans la littérature avec la lignée de la famille Pavie (XIXè siècle).

1995, l'inondation à Angers et ses environs. Les rives de La Mayenne au Port-Albert de Feneu n'ont pas été épargnées.

Feneu était à vocation agricole. Pourtant, au ­XIXe siècle : naissance de l'usine Froger, Élie Froger est le père du pressoir vertical qui deviendra horizontal en 1920, et de la charrue brabant. Ces inventions firent connaître le village à l'étranger.

Puis à l'emplacement des usines Froger, se développa à partir de 1952, l'entreprise Bourdel, une fabrique de meubles jusqu'en 1980.

Actuellement, il n'y a plus d'usine mais des artisans se sont installés dans une zone qui leur avait été dédiée, des commerçants occupent le centre-bourg et d'autres corps de métiers sont représentés.

Diverses sources d'informations dont certaines sont inspirées du livre « Il était une fois Feneu » de France de Saint Maur.


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes